Le dispositif pédagogique

Les objectifs

L’École vise l’insertion professionnelle et sociale de jeunes sans qualification et sans emploi.
Elle permet :

  • De faire le choix d’un premier métier
  • D’acquérir des connaissances
  • De développer des compétences sociales et relationnelles

La pédagogie

Elle s’appuie sur :

  • Un accompagnement individuel et la prise en compte globale de chaque personne dans le développement de son projet personnel et professionnel.
  • La flexibilité et l’individualisation des apprentissages intégrant la remise à niveau des savoirs de base.
  • L’alternance école/entreprise afin de définir, confirmer puis valider un choix professionnel réaliste.
  • Une évaluation permanente des progrès et des acquis tant à l’école qu’en entreprise.

L’ensemble de la pédagogie mise en œuvre s’intéresse à la personne dans sa globalité (dimensions sociale, cognitive et personnelle de l’insertion professionnelle) c’est pourquoi le suivi individuel de chaque stagiaire en est un des axes fort.

Les connaissances et les expériences des publics accueillis étant extrêmement hétérogènes, l’E2C met en place une pédagogie très individualisée de manière à ce que chacun progresse à son rythme et en fonction de ses besoins. Le but est de valider autant d’acquis que possible et de ne pas être mis de nouveau en échec.
L’évaluation des acquis aussi bien en entreprise que dans les savoirs formels à l’École est permanente et traçable de manière à délivrer une Attestation des compétences acquises utile et utilisée par les stagiaires dans leur recherche d’emploi et de qualification.
Ainsi l’évaluation permet au stagiaire, à chaque étape, de mesurer les progrès accomplis et l’attestation, délivrée en fin de parcours atteste des acquis qui peuvent être différents d’une personne à une autre. Le portefeuille de compétences valorise l’expérience du stagiaire et apporte les preuves validées des acquis à l’Ecole et en entreprise. C’est un passeport pour l’emploi et la formation professionnelle.

Le travail collectif est utilisé comme espace de socialisation et aussi d’apprentissage du travail en équipe. L’interaction entre l’individuel et le collectif est permanente et structurée en fonction des objectifs d’apprentissage visés.

L’utilisation des nouvelles technologies est privilégiée de manière à favoriser autant que possible l’autonomie et la prise de responsabilité des stagiaires dans leurs apprentissages.

Les E2C travaillent aussi sur l’apprentissage de la citoyenneté, elles mettent en place des cours de philosophie, de langue, elles développent des activités sportives, des activités culturelles, et elles encouragent les stagiaires à monter des projets (de sorties, de voyages…).

Enfin l’École est très attachée à la possibilité offerte aux jeunes qu’elle accueille de construire leur réseau. C’est souvent l’absence de réseaux et le manque d’informations qui handicapent leur accès à l’emploi et à l’intégration dans la vie sociale. C’est pourquoi les occasions de rencontre sont suscitées et favorisées et les partenariats développés.

Le parcours

Les candidats sont orientés vers l’E2C principalement par les missions locales.

En entrant à l’E2C ils deviennent stagiaires de la formation professionnelle, ils perçoivent, à ce titre, une rémunération du Conseil régional, le parcours peut durer jusqu’à 10 mois et demi (1400 heures). Les entrées se font tous les mois et demi environ, les sorties sont permanentes et la durée des parcours s’établit en moyenne à 7 mois

Les candidats doivent être prêts à suivre un parcours exigeant  (présence 35h/semaine en centre ou en entreprise), volonté d’aller vers une insertion professionnelle et de faire les efforts nécessaires tant dans les apprentissages formels (français, maths, informatique) que dans la recherche d’un métier et l’acquisition de comportements professionnels.

Ils doivent aussi maîtriser suffisamment la langue française pour pouvoir suivre un apprentissage individualisé qui nécessite la capacité à lire et comprendre des documents écrits.
Ces différents critères sont appréciés lors de l’entretien d’accueil et pendant une période d’essai d’un mois environ. L’objectif est, dans tous les cas, de ne pas les conduire vers un nouvel échec et de ne pas non plus leur faire perdre leur temps.

Le candidat qui prend contact avec l’E2C 92 est reçu en entretien par un ou deux formateurs qui vérifient avec lui que ce dispositif peut apporter une réponse à ses besoins et ses attentes.

Lorsque le candidat est accepté il commence par une période d’essai de 5 semaines au cours de laquelle il travaille sur son projet professionnel, il effectue des positionnements en maths, français, informatique qui lui permettent de valider des acquis et de définir avec le formateur un plan de formation individualisé, il commence un travail de « coaching » avec son référent et effectue un premier stage en entreprise de deux semaines. A la fin de cette période d’essai un bilan est effectué et restitué en entretien qui permet de valider la période d’essai. Le stagiaire et l’Ecole signent alors un contrat d’engagement qui permet de commencer le parcours à proprement parler.

Les partenariats

Pour réussir et atteindre ses objectifs, l’E2C travaille en partenariat avec :

Ce partenariat permet aux stagiaires :

  • de découvrir les secteurs professionnels et les métiers,
  • de faire un choix, de le confirmer puis le valider avec l’entreprise,
  • de mener à bien une recherche d’emploi et une embauche

 

Pour en savoir plus : consultez le PDF le rôle des entreprises.

Les missions locales

Ce sont les principaux acteurs de l’orientation vers l’E2C. Le conseiller de Mission locale est informé régulièrement de la progression du stagiaire qu’il a orienté vers l’E2C. Les Missions Locales sont une ressource importante pour accompagner le travail de l’E2C auprès du stagiaire, notamment dans la dimension sociale de l’insertion. Ce travail de partenariat en amont et tout au long du parcours doit permettre de renforcer la cohérence d’un parcours et de le sécuriser.

Les dispositifs sociaux

Ces partenariats sont importants dans la mesure où une difficulté économique ou sociale peut mettre en péril la poursuite d’un parcours (problème de logement, de garde d’enfants, de santé…). L’E2C s’adresse principalement à la Mission Locale et au conseiller qui suit le stagiaire pour une difficulté de ce type, elle est amenée aussi à se mettre en relation avec les services sociaux, la CAF, les associations d’aide au logement, les services de santé

Pour en savoir plus visitez la page présentation de l’onglet partenaires.

Les organismes de formation sont un partenaire important puisque près de la moitié des stagiaires s’orientent vers une formation qualifiante sur le métier qu’ils ont choisi à l’E2C. Ces partenariats ont pour but principal de faciliter l’accès à la qualification. Les organismes de formation offrent aussi une opportunité supplémentaire de découvrir les métiers et de mieux comprendre l’importance de la qualification professionnelle pour d’inscrire dans l’emploi de façon stable.

L’E2C 92 travaille avec le Greta 92, le CFA du Bâtiment, l’Institut Philotechnique de Bois Colombes, le Formaposte, Campus Veolia, CFA Santé Solidarité, AFT- IFTIM….

Pour en savoir plus visitez la page présentation de l’onglet partenaires.