Voyage à Lyon : sur les pas de la résistance

05 / 07 / 2013

Du  28 au 30 mai 2013, les jeunes de l’antenne de Bagneux se sont rendus à Lyon dans le cadre d’un séjour pédagogique. Celui-ci  faisant suite au travail réalisé  par les stagiaires en culture générale sur le thème de la résistance durant la seconde guerre mondiale. Trois visites de lieux emblématiques étaient au programme : le mémorial de Caluire-Jean Moulin, la prison de Montluc et le centre d’histoire de la résistance et de la déportation. Un des moments clés de ce séjour a été la rencontre avec un ancien maquisard, ce qui a donné lieu à un échange riche et émouvant !

“Le séjour à Lyon était très intéressant. Les visites des musées et le CISL (là où on a dormi) m’ont plus. L’ambiance du groupe était très bien. Pas de conflit, que de la joie et de la bonne humeur. Bref, le voyage m’a plu”. Asma

“Mon séjour a été super. J’ai appris beaucoup de choses sur le musée, la prison, et la rencontre avec le résistant. Les rues de Lyon, je ne pensais pas que cela serait comme Paris, les bus comme les trams. Le centre d’hébergement nous a très bien accueillis malgré le temps pas très sympa. Avec Florence et Sophie ça a été super, on a bien ri avec elles”. Mireille

“Ce dont je peux témoigner c’est que tout s’est bien déroulé comme il le faut. Sophie et Florence étaient de superbes accompagnatrices. Elles ont été patientes avec nous. Cela a été un grand plaisir de participer à cette sortie. Je ne regrette pas d’être partie avec le groupe de jeunes, je me suis bien amusée avec eux. C’était un groupe solidaire. Le séjour à Lyon m’a permis de voir une autre ville que Paris. La ville et les transports ne changent pas d’ici. Mais l’ambiance est calme là-bas. Les visites m’ont permis de voir concrètement ce qui s’est passé pendant la seconde guerre mondiale. En étant sur les lieux commémoratifs (la prison de Montluc, la maison à Caluire…), j’ai repensé à ces personnes qui ont combattu avec fierté, ressenti ce que les résistants ont dû subir pendant la guerre. Assister au témoignage d’un résistant m’a fait vraiment plaisir. J’aimerais refaire une sortie de ce type”. Lehyla